Processed with VSCO with t1 preset

WE FARM UP

En 10 ans le matériel agricole a connu une hausse de prix considérable, son financement pose un vrai problème, les endettements pèsent pour les exploitants. Les concessionnaires l’affirment : s’il veut être performant et concurrentiel, tout agriculteur doit bien s’équiper. D’un autre côté, les études montrent que la grande partie des agriculteurs sont sur-équipés : ils n’utilisent leurs matériels que quelques jours par an. La plateforme We Farm Up permet aux agriculteurs de mutualiser leurs équipements et de s’entraider.

Problème à résoudre

La plateforme fait parler d’elle dans le monde agricole et suscite l’intérêt. L’idée séduit, de nombreux agriculteurs créent un compte. Cependant force est de constater que peu d’entre eux déposent des annonces pour louer leur matériel ou s’engagent dans le processus de réservation de matériel. Qui sont les early adopters ? Quels sont les freins qui bloquent le passage à l’acte et comment y remédier ?

Les enjeux sont d’ordre pratiques, organisationnels et émotionnels : les contraintes d’usage (temps pour organiser la location, crainte de dégradation des machines, activité peu organisée en amont car fortement liée aux conditions météo, perception des usagers : « on en a tous besoin des machines aux mêmes moments ») ne doivent pas dépasser les intérêts de chacun (gain de temps, gain d’argent, test de machines avant achat, etc.).

Solutions apportées

Nous avons identifié les points bloquants l’usage afin de proposer des recommandations concrètes à la fois au niveau du positionnement stratégique de la startup, du service rendu et des fonctionnalités à implémenter sur la plateforme. L’objectif étant d’identifier les early adopters, d’accroître la communauté et de développer les usages et les transactions.

Comment y est-on parvenu ?

Nous sommes allées passer du temps dans des fermes auprès des agriculteurs pour parler avec eux et recueillir leurs feedbacks sur le service. Les utilisateurs doivent être satisfaits de leur expérience de A à Z, une seule étape bloquante peut suffire à décourager les utilisateurs d’utiliser la plateforme. Nous avons formalisé nos analyses dans une carte d’expérience (UX Map), dans laquelle nous avons fait apparaître les difficultés actuelles et les leviers à mettre en place pour intégrer ce service à leur vie quotidienne.

CATÉGORIE

Design de service / Startup